Les questions

Un signe du destin ?

_MG_9151

Sortir au restaurant ? Yes, we can !

Pour ceux qui lisent ce blog mais n’ont pas d’allergies ou de régime particulier, laissez-moi vous expliquer, par ce premier post consacré au sujet, que sortir au restaurant (en dehors des lieux spécialisés « gluten free ») devient une activité… assez exceptionnelle !

Mais c’est possible. A Chartres aussi !

Réservée en principe aux grandes occasions, ou aux petits moments de folie… Ces jours-là, rien ne doit venir gâcher votre plaisir.

Vous y réfléchissez à deux fois avant de manger à l’extérieur. D’une part vous devenez bien plus exigeants (et oui, vous êtes habitués à cuisiner vous-même de bons produits frais de qualité) et par force vous devenez plus méfiants ! Afin de pouvoir vous détendre, vous devez savoir deux ou trois choses avec certitude… par exemple que : « Oui, madame, nos frites sont faites maison avec de vraies pommes de terre, sans amidon de blé » ou « Non, pas de farines dans nos sauces. Ce sont des réductions, et tout est fait sur place »… Raconté comme cela, j’ai l’air un peu pénible… mais tout se fait avec un beau sourire !

_MG_9162

Il est certes arrivé que l’on me dise « Oui oui, madame » et que je sois bien malade toute la nuit ou le paye le lendemain… D’ailleurs, même avec toute la bonne volonté du monde, un cuisinier non spécialisé dans le sans gluten ne pensera sans doute pas qu’il peut s’en cacher aussi dans une sauce soja, de la charcuterie ou de la poudre à lever… Moi aussi j’ai fait ces erreurs de débutant !

Nous avons la chance de ne pas devoir éviter la moindre trace de gluten, de pouvoir (à petites doses quand ça en vaut la peine) faire une entorse au régime sans lait ni soja… et donc de pouvoir trouver le moyen de manger parfois à l’extérieur sans risques. Mais tester une nouvelle adresse n’est jamais totalement dénué d’un petit stress et même de culpabilité. Lorsque, les jours de fête, mon mari me propose une invitation dans un lieu inconnu, je suis partagée entre l’envie de lui sauter au cou et celle de lui demander s’il ne jouerait pas un peu avec nos nerfs, parfois…

Immanquablement, il y a ces moments peu rassurants ou après avoir pris connaissance de votre « problème » avec le gluten, la serveuse vous assure qu’ils peuvent y faire attention et s’adapter… Puis vous apporte très aimablement la corbeille de pain. Ou bien elle vient vérifier après une conversation angoissée avec le cuisinier que « Mais le riz, vous pouvez ? C’est pas du gluten ?! » Vous vous dites que « Bon… il aurait peut-être fallu commencer par une petite définition, histoire de recadrer un peu ! »

 

sortir au restaurant, même sans gluten !

Nous avions décidé de passer un week-end à Chartres au printemps 2014, histoire de venir voir si l’herbe y était plus verte que dans notre (chouette) coin de région parisienne…  Je dois avouer que ma grande préoccupation de « gourmande devenue méfiante », avant même de localiser la cathédrale ou de récupérer le plan de Chartres en lumières fut de savoir où nous pourrions manger… et ce que nous pourrions bien pouvoir goûter comme spécialités ! J’avais des doutes, après des recherches Google restées infructueuses ou très floues… J’avais même prévu des casse-croûtes !

Pourtant BINGO ! Dès le premier jour, une bonne adresse ! Chartres nous accueillait…

Tiens, tiens, non loin de là un appartement était à vendre…

Un signe du destin ?!

… A suivre pour les adresses, au fil de ce blog ! Soyez patients… comme je suis très appliquée, je veux faire ça bien, avoir eu le temps de vraiment discuter avec les propriétaires, et avoir de jolies photos à vous montrer… ! 😉

PS : Les assiettes alléchantes que vous voyez dans cet article, c’était avant le déménagement… au CO2  à Vincennes, où en « jouant » un peu avec la carte et en le signalant, il est tout à fait possible de manger sans gluten. Même au moment du dessert, grâce à leur surprenante et succulente « fraîcheur d’agrumes à l’huile d’olive et basilic » !