Les bonnes tables de Chartres

Brunch du dimanche au Comptoir de Sarah

IMG_9375

Carte postale

Chers amies et amis de ce blog !

(Un blog bien paresseux, qui me permet de temps en temps de sortir du paysage d’Instagram, plus condensé et éphémère, où nous nous retrouvons souvent.)

J’ai longtemps repoussé la publication de cet article. Longtemps, je m’en suis sentie incapable.

Mes doigts trébuchaient, mon esprit hésitait. (Ou l’inverse) Je n’y arrivais pas, pas dans la confusion ambiante de ces derniers mois. J’étais tantôt paralysée par ma propre lassitude, tantôt par la peur de manquer de tact, en agitant sous votre nez les photos si gourmandes de ce Coffee shop bien aimé alors qu’il n’était plus possible de s’y attabler.

C’était comme commencer à vous écrire une carte postale depuis un royaume far far away, a long time ago… où d’après les chroniques et les légendes, on s’installait sereinement dans une jolie petite salle bondée aux tables bien serrées, où l’on discutait sans masque (ni « passeport » à présenter) avec ses voisins de travée, dans un joyeux brouhaha, où les éclats de rires couvraient la voix de votre hôtesse qui vous disait « Et comme boisson chaude ? ». (J’en profite pour glisser que le chocolat chaud végétal est succulent.)

Un sentiment nébuleux, bien plus que de la nostalgie, me serrait la gorge.

* Pour ceux qui n’ont pas l’habitude et lisent cet article depuis leur téléphone : cliquez sur les plus petites photos pour les voir en grand !

IMG_5681

IMG_5673

IMG_9377-2

Le retour du brunch !

Sarah et Coralie n’ont pourtant jamais cessé de nous gâter grâce à la vente à emporter. Bravo à elles, pour ces longs mois peu motivants où elles sont restées persévérantes, fidèles au poste.

Grâce au click and collect je me suis régalée de temps à autre de veloutés bien épais et bien assaisonnés (mon préféré ? Potimarron, éclats de chataîgne et ciboulette), du curry de légumes, de l’incontournable brownie aux m&m’s de la maison (sans gluten) et du très bon carrot cake (sans gluten également) ou de l’irrésistible fondant praliné (toujours sans gluten. Quelle chouette adresse !).

Mais c’est le célèbre brunch du dimanche, servi toute la journée, tant qu’il en reste, que je voulais absolument vous faire connaître. Et – faites passer le mot ! – il est enfin de retour, depuis l’ouverture des terrasses ! *

Gourmand, rassérénant et joyeux, il est synonyme de belles matinées, longues et insouciantes, qui se poursuivent parfois par un petit tour à la brocante…

* Les détails et l’actualité sont à retrouver sur les comptes Instagram et Facebook du Comptoir de Sarah).

IMG_5719

IMG_5711

IMG_5699

IMG_5732

L’appel du (bon) vivant !

Traversée par le printemps, et par la nouvelle de cette ré-ouverture partielle, j’avais enfin retrouvé un peu d’allant pour cet article !

Le printemps, n’est-ce pas finalement ne plus pouvoir résister à l’appel du (bon) vivant ? C’est ne plus regarder derrière et ce qui ne fut pas, ne plus se demander ce qui sera, mais répondre à un élan irrépressible, à la montée d’une sève, ressentir davantage toutes ces synchronicités qui nous relient à notre environnement, à la nature qui bourgeonne, à ses cycles… et à une dose d’épicurisme !

J’ai eu besoin d’un peu de temps pour revenir au « terreau » de cette rubrique des bonnes tables… besoin de laisser l’envie s’enraciner, pousser, s’épanouir, refleurir en toute sincérité… et voilà venu le moment de récolter !

C’est l’été ! Et je vous propose de le célébrer avec ce brunch en terrasse, à l’abri de la magnifique halle place Billard (à l’architecture de type Baltard). Vous ne le regretterez pas.

Si Chartres est un peu loin, ces images vous inspireront peut-être un brunch maison… La recette du granola de Sarah est à retrouver au bas de cette page !

Et à propos de saisons, sur ces photos, vous les verrez toutes défiler, je crois ! Chacune apporte son charme aux lieux. Le soleil y est un ami… Les jours de pluie y sont cosy !

IMG_5720

IMG_5706

« Comfort food »

Au comptoir de Sarah, un Coffee shop comme on en trouve à Londres ou à New York, l’ambiance est très décontractée, l’accueil est franc, les portions sont nourrissantes (sur place ou à emporter) et la cuisine (lunchtea time non stop, ou brunch le dimanche) est faite maison et très cocooning, avec de bons oeufs des poules de Monsieur Debray, du beurre, du sucre… et aussi des marshmalows qui font trempettes dans le chocolat chaud, du fromage qui fond sans retenue, des toppings appétissants…

Si vous pouvez manger du gluten, vous vous ferez plaisir avec des cookies géants, du cheesecake, des muffins, du millionaire shortbread, du crumbcake… et parfois des gâteaux ludiques d’inspiration junkfood (comme le Kinder délices maison, le cheesecake aux Oréos ou les cupcakes aux Maltesers) ou bien des surprises de saison, comme la pumpkin pie, le pain d’épices… ou la tarte tropézienne aux beaux jours !

Vous l’aurez compris, on n’y vient pas pour faire attention à sa glycémie (vous avez tous les autres jours pour y penser) mais si cela vous inquiète, sachez que les formules du midi, en semaine, ont toujours une option healthy avec une assiette « green » (parfois des wraps de légumes, du taboulé, des légumes grillés, un buddha bowl ou risotto etc.).

À vous de voir si vous saurez résister à la vitrine des desserts…

Un peu dans l’esprit de ces diners à l’américaine (qui servent le « breakfast all day », et où l’on aime se réfugier et reprendre des forces avec de bons pancakes ou une tarte aux noix de pécan) mais plutôt à l’image d’une tea room à l’anglaise (par sa taille intimiste, ses horaires, sa carte des boissons, sa jolie déco…) et avec une petite touche de salon de thé à la française (quand il y a des macarons ou de la charlotte aux fraises) la bakery de Sarah est un lieu vraiment très plaisant, aux gâteaux généreux alignés sur le comptoir, et au service cool et sans chichis.

Je m’y suis souvent installée après l’incendie, quand nous logions à l’hôtel, en quête de réconfort et de quelques calories. On peut y lire, y travailler, y tricoter, y papoter… se régaler ! Et la carte varie toujours un peu, en parallèle des quelques recettes phares dont les clients ne veulent plus se passer. (Comme le brownie sans gluten ! Youpi ! je ne m’en lasse pas non plus.)

Le dimanche, on s’offre l’excellent brunch pour son côté ultraréconfortant, opulent et décomplexé. Un mix de recettes anglo-saxonnes ou américaines (vous l’aurez deviné aux nombre de mots en V.O dans cet article !) et de petits gratins de légumes toujours bien relevés, avec une vraie bonne salade. Un mélange réussi d’inspiration street & fast food (avec les sandwichs chauds) et de slowlife & homemade, qui fait que l’on s’attable et prend son temps, même pour ce qui se mange avec les doigts…

Merci pour tous ces bons moments, Sarah !

(NB : L’ardoise en photo ci-dessous date des débuts du brunch, sorry ! Le prix est actuellement de 19,50 euros. Mais il est encore meilleur !)

IMG_5687

IMG_9365

IMG_5677

IMG_4328

Au menu du brunch

  • Une boisson chaude au choix (Ai-je déjà précisé que le chocolat chaud végétal est vraiment imbattable et onctueux !?) Quant à la sélection de thés – en sachets – elle vient de bonnes maisons, comme English tea shop.
  • Un jus de fruit (en principe jus d’orange)
  • Un fromage blanc, accompagné de miel et du « granola qui déchire » (recette plus bas, merci Sarah !)
  • Un eggmuffin ou scone garni (cheddar, pousses d’épinard, oeuf et au choix : bacon, crème d’avocat, saumon, ou chèvre & noix & miel…)
  • Une salade de jeunes pousses
  • Un ramequin de légumes de saison, toujours différent et toujours savoureux (gratin de carottes au curry, gratin de courgettes, ricotta et basilic frais, gratin de pommes de terres, oignons confits, muscade et Grana padano, ou bien encore gratin de butternut, moutarde à l’ancienne et cheddar… ou clafoutis de tomates cerises… pour ne citer que ceux qui me sont restés en mémoire !)
  • Des pancakes à la délicieuse Nocciolata, à la confiture, ou au sirop d’érable et – au choix – des éclats de spéculoos ou de pralines roses… etc  Ou bien l’un des desserts du jour à la carte.

Parfois je trouve ça un peu trop copieux… mais je repars dans ce cas, ravie, avec mes pancakes gargantuesques et bien fluffy (et gluten free !) dans un doggy bag pour « plus tard » (expression dont la définition varie…).

Le brunch est servi le dimanche uniquement, de 11h à 18h. Mais si vous pensez arriver après 13h, il faut réserver, car tout part très vite.

NB : Il est de toutes les façons fortement conseillé de réserver, et c’est même impératif pour une version sans gluten.

Si possible, pour un brunch gluten free (traces de gluten possibles, attention si vous êtes allergiques) prévenez Sarah en début de semaine, pour qu’elle puisse prévoir des adaptations en faisant ses courses (pour la pâte à pancakes etc). Car tout est fait maison ! (Sauf dépannage occasionnel pour des buns ou crackers sans gluten)

IMG_3285

IMG_2876-2

IMG_1118

IMG_1109-2

IMG_1106


RECETTE

Le granola de Sarah

sans gluten

250g de flocons d’avoine et 50g de riz soufflé (ou Rice Krispies si vous supportez le malt d’orge présent dans les ingrédients)
200g de fruits à coque de votre choix (noisettes, noix, noix de pecan, amandes…)
250g de miel liquide
2 cuillères a soupe de cannelle (ou 1 cuillère à soupe de cannelle et 1 cuillère à soupe de mélange 4 épices) et 1 bonne pincée de sel

Commencez par préchauffer votre four à 165 °C.
Mélangez tous les ingrédients secs, puis ajoutez le miel. Remuez avec une spatule. Le miel doit tout envelopper !

Étalez dans un plat qui va au four (assez grand, ou une lèche-frite) sur du papier sulfurisé, et laissez cuire entre 15 et 20 minutes, tout en mélangeant toutes les 5 minutes, pour que le granola cuise uniformément.

Le mélange va brunir c’est normal ! Mais surveillez le bien, selon votre four, pour ne pas le faire brûler.
Une fois refroidi, il va durcir… à ce moment seulement émiettez-le à la fourchette. Puis ajoutez ce que vous voulez pour le rendre très gourmand : pépites de chocolat, noix de coco râpé, raisins secs, cranberries, caramel…


IMG_1101-2

IMG_1114

Je vous souhaite un bon brunch !

Et un heureux mois d’août.

Rime-t-il pour vous avec prendre la route ? Chasser les doutes ? Passer entre les gouttes ? Soleils couchants qui envoûtent ? Famille nombreuse et ambiance camp de scouts ? Ou calme des troupeaux qui broutent ?

Quoiqu’il en soit, prenez des forces. Sachez vivre et laisser vivre.

Pas de baisers salés à vous envoyer… mais un sourire nourri de prairies verdoyantes, de vieilles pierres, de chats ronronnants, de villages tranquilles, de citronnade maison et petits biscuits aux cerises, de Chartres la belle, de lectures, d’écriture, d’eau infusée aux plantes, du parfum de ma maman, et d’espoir à l’allure fragile plus fort que mes grandes inquiétudes.

Haut les coeurs !

Claire