Les bonnes tables de Chartres

Oc Seven : mon self in the city

_MG_7278

Il existe à Chartres un endroit où mon petit écolier ne cherche même pas les frites et commande directement une salade (le rêve de toute une vie de maman) et où il y a toujours un dessert sans gluten ! Une adresse extra à deux pas de la cathédrale, pour un déjeuner équilibré, vraiment délicieux, à petit prix et sans y passer trop de temps, si vous n’en avez pas ! 

Le rêve devenu réalité

Oui, oui, une salade ! J’ai cru rêver la première fois… mais le miracle s’est reproduit, et perdure. Il est vrai qu’elles sont drôlement appétissantes, et que pouvoir choisir ses ingrédients est plus séduisant. Bien-sûr, il en mange seulement la moitié… mais on l’aide avec plaisir ! Et ces fois-là on ne dit (presque) rien, ravis de son choix, et parce qu’elles sont si joliment copieuses qu’il est tout excusé.

C’est le lieu dont rêvaient sans doute également tous les actifs du quartier, pour leur pause-déjeuner non extensible. Le midi (le restaurant n’est pas ouvert le soir) on assiste là-bas, au City self 29 rue Sainte-Même, à des retrouvailles bien rythmées et gourmandes, entre Ysabelle et William (les propriétaires d’OC SEVEN) et ces amateurs (un peu pressés) de bonne cuisine.

C’est presque à vous donner envie d’être employée de bureau (mais oui, même à la CAF) pour faire partie de leurs habitués ! C’est une sorte de « cantine idéale » ! Un joli petit établissement où le service est rapide mais la cuisine, elle, mitonnée avec soin. Et après y avoir mangé très souvent, je peux vous garantir que leur slogan Mettre l’accent sur le goût, ce n’est pas juste du marketing !

Pensez à réserver !

Si vous aimez mettre toutes les chances de votre côté, il faut absolument réserver la veille, ou dès le matin à l’ouverture, me conseille Ysabelle.  Et oui, c’est comme ça quand il y a un excellent rapport qualité-prix… Mais il arrive aussi de pouvoir se faufiler parmi une clientèle fidèle, si l’on est seul(e) ou à deux… au petit bonheur la chance !

En ce moment, le grand plaisir, c’est de pouvoir y déjeuner soit en terrasse, soit face aux fenêtres ouvertes côté cour… Juste un peu plus bas, ces deux ambiances, version lumière toute douce ou extérieur ensoleillé, rivalisent sur ma succulente salade… A vous de choisir ! Des tomates marinées et parfumées, une salade bien croquante, du poulet fermier, de petites graines qui changent tout, des oignons grillés, de la vraie mozzarella 100 % lait de buffle…

_MG_3156

_MG_7289

_MG_7266

_MG_3106

Dans l’assiette

Tout est élaboré sur place avec des produits frais et des notes épicées qui sentent bon la cuisine méridionale. Oui, c’est de la cuisine ensoleillée, le chef est originaire de Sète ! Il est très facile d’y manger sans gluten si vous ne redoutez pas une contamination croisée (et si vous avez un doute, vous serez bien renseignés) et même sans produits laitiers, par exemple en ne choisissant pas de fromage dans la salade à composer… et en prenant une coupe de fruits à la place du moelleux au chocolat sans gluten… (Mais ce dernier exercice demande une sacrée pratique et maîtrise de soi…)

Leurs plats sont en bonne partie confectionnés à partir de produits locaux ! Pas uniquement, mais la transparence est totale sur le sujet, et moi ça me met en confiance ! Il y a de bons fruits et légumes provenants de fermes du coin et d’agriculteurs responsables, comme les Jardins d’Imbermais  mais il  y a aussi certaines choses qui viennent de « Promocash ». Il faut bien trouver des solutions… le poisson ou les encornets, c’est difficilement local !

Au rayon des desserts, des snacks et des boissons, on trouve des produits bio vraiment sélectionnés avec soin, de quoi satisfaire ceux pour qui ça compte. (Mais pas exclusivement… pour ne pas trop alourdir la note.)

 

Le concept et la carte

Oc Seven est un self, où l’on transporte et range son petit plateau… ça va vite, mais rien d’impersonnel. L’accueil est là, comme dans un restaurant, avec toujours un mot gentil ! C’est William, le chef, qui vous sert au bar à salade, et vous présente ses régalades du jour (jamais trop éloignées de ses origines occitanes… et toujours à moins de 10 euros !) tandis qu’Ysabelle veille à tout (et comme c’est clean !) à la bonne marche comme à la bonne humeur, et elle nous cuisine aussi un peu à sa façon : car elle ne laisse pas ses clients repartir sans savoir s’ils étaient satisfaits.

C’est de la restauration rapide de grande qualité, faite par de vrais restaurateurs. Et j’apprécie leur manière de rester à l’écoute et de toujours se mettre dans la peau du client, et se remettre en question… C’est comme cela qu’est arrivé chez eux un bon moelleux au chocolat sans gluten, parce que la demande était là, et qu’ils l’ont entendue ! C’est comme cela aussi par que s’est imposée l’idée de faire régler l’addition avant de se mettre à table, parce qu’on a tous envie de se sentir libre après le repas, quand tout à coup, après avoir bien papauté, on se dit « oh la la, mince mais c’est déjà l’heure…! » et qu’il faut filer.

Oc Seven propose tous les jours leurs belles salades à composer, selon vos envies, votre appétit, votre budget… et votre régime alimentaire. Si vous êtes végétariens, vous trouverez aussi votre bonheur. Il y a une vingtaine d’ingrédients proposés… même la vinaigrette existe en différentes versions… ça, ça épate ! Elle sont si complètes et équilibrées, que souvent je demande mon dessert à emporter pour le goûter ! Je déjeune donc pour un peu moins de 8 euros.

En hiver les salades reviennent plus régulièrement en version « tièdes », avec par exemple des oeufs pochés, des pommes de terre, de la joue de boeuf ou du confit de canard…

_MG_7312

_MG_7307

Il y a aussi les plats chauds en bocaux ! Je n’ai jamais été déçue. Ce sont en principe des produits de la mer associés à des légumes cuisinés… avec des espumas, des concassées, des mousselines, des épices pour accentuer juste comme il faut, parfois des crumbles salés mais qui se saupoudrent au dernier moment, donc pas de souci pour éviter le gluten. Et ça a le bon goût d’une cuisine faite maison, préparée juste avant le service !

J’ai testé en me régalant leurs carpaccios maison et les tartares de poisson mi-cuits (cuisinés avec des huiles essentielles bio) mais pas encore les gaspachos dans les fameux bocaux à boire ! (Une question en passant : suis-je encore la seule à ne pas avoir à la maison de « mason jar » si tendance ?) Je repartirai mener l’enquête… et je vous raconterai !

Cette semaine ils intègrent à la carte des pâtes sans gluten, oh merci !

Ils n’ont pas encore réussi à trouver la bonne formule pour proposer des petits pains « no glu »… mais qui sait, cela viendra peut-être un jour ! En attendant, tant qu’il n’y a rien à tartiner, ça ne manque pas vraiment… Pour moi les plats se suffisent à eux-même en textures, saveurs et quantité.

Côté desserts « gluten free », vous trouverez des salades de fruit, certaines verrines, des glaces bio artisanales…etc Et si vous n’arrivez pas trop tard, il y a toujours un gâteau au choco ! Pour moi, ça, c’est le gage d’une maison de qualité ! Parfois un fondant, mais le plus souvent c’est un moelleux au coeur coulant… Il est succulent, garanti sans gluten pour les personnes coeliaques (car préparé dans un atelier sans contamination possible, puis livré chez eux) et son prix est très raisonnable (2,40 euros le gâteau).

_MG_7276

Le lieu

Ce n’est pas seulement pour tout cela (c’est déjà plutôt pas mal pourtant !) que j’avais envie de vous parler d’Oc Seven.

C’est aussi parce que je me sens bien dans leurs murs. Minimaliste, la déco est à la fois simple et sympa. Et pour tout vous dire, on a tellement aimé leurs étagères cubes… que nous avons installé les mêmes sur le mur de notre cuisine !

J’aime cette impression que le soleil puisse entrer partout dans cette petite salle, même quand il fait sombre et moche… car il est un peu dans l’assiette, un peu dans le sourire d’Ysabelle, et beaucoup dans l’accent de William ! Quand il vous dit « le petit creumbeuleu salé » ou « les petiteu tomateu séchées » vous avez l’impression de vous roulez dans la garrigue ! Il y a aussi cette belle couleur orange que l’on retrouve par touches ! La salle est pourtant sobre, au design un peu indus… Si cette belle « rouille » ressort autant sur l’ensemble de mes photos, c’est sans doute parce que moi j’adore m’installer dans ce coin, à la fois coloré et reposant à l’heure de la pleine effervescence (face aux fenêtres donnant sur la cour)…

Je ne vous montre pas tout… pas de vue d’ensemble, pour vous donner envie de découvrir ! Mais aussi parce que je garde des munitions dans mon appareil-photo (oui… parfois je filoute ) pour vous parler une prochaine fois de l’autre visage du restaurant : son côté boutique – épicerie – snack !

_MG_3158

_MG_7331

L’état d’esprit

J’aime aussi la démarche « éco-responsable » qui règne dans ce lieu et dont j’aurai l’occasion de vous reparler… Et l’état d’esprit des propriétaires. Deux personnalités qui insufflent du dynamisme et qui se donnent sans compter pour notre plus grand plaisir ! Ysabelle est pleine d’humour et de franchise. Et son mari a encore les yeux qui pétillent en fin de journée si vous lui parlez de leurs projets et de ses inspirations culinaires… Pourtant il est debout aux aurores pour élaborer son menu, qui varie chaque jour au fil des livraisons. Chapeau bas !

Des projets… ils en ont ! Jamais les deux pieds dans le même sabot, comme disait mon papi auvergnat ! Bientôt un nouveau site internet, et cet automne l’ouverture d’un deuxième restaurant non loin du cinéma… Je n’ai pas fini de vous parler d’eux, je crois !

Vous pouvez en apprendre un peu plus sur Oc Seven grâce à leur site internet (encore l’ancienne version) ou leur page facebook. Mais le mieux vraiment… c’est d’y aller !

Je m’étais promis de vous rédiger un article un peu plus court cette fois… Bon, c’est raté !

 

_MG_3145

_MG_3175

Je vous souhaite un bel été ! De belles vacances ! Regardez tout de même un peu votre messagerie et les réseaux sociaux, car ce week-end je vous prépare une surprise à gagner…

Claire