On sait tout faire à Chartres !

Le légendaire macaron

_MG_1505-2

Une spécialité de Chartres ?

Attention le débat est ouvert !

Et quand il est question de ces petits délices, qui font de notre thé un moment de volupté, il est facile de s’emporter… Restons donc objectifs ! Que nous disent les livres d’histoire ?

Pas grand chose : « Le macaron est né en Italie puis se serait fait connaître en France durant la Renaissance  grâce à Catherine de Médicis, à l’occasion de son mariage avec le duc d’Orléans. » La recette de base a ensuite inspiré, au fil du temps, de nombreux pâtissiers dans différentes régions.

Chartres le revendique (comme de bien nombreuses villes en France !) et ose fièrement rivaliser avec la capitale toute proche. Oooh, les téméraires !

Oui, j’ai moi aussi adoré ceux de chez Ladurée, si classieux, inventifs et subtils dans leurs mariages de parfums… Mais alors pourquoi mes copines parisiennes (tout comme moi en croquant le macaron de Chartres pour la première fois) l’acceptent-elles d’un air parfois un peu blasé puis font-elles de grands yeux ronds et ravis en s’exclamant : « Ah, oui… » ?

Si vous l’avez goûté, vous savez ! Chartres n’est peut-être pas LA ville du macaron, mais SA recette du macaron est toute en tendresse et moelleux. S’ils sont bien frais, ils sont incroyablement fondants ! Fabriqués à base d’amandes fraiches broyées, comme tous les vrais macarons de qualité artisanale, ils sont SANS GLUTEN pour la plupart des parfums. (Ceux fourrés aux confitures de fruits  sont sans lactose, mais il y a un petit peu de crème fraiche dans les ganaches… il faut le savoir ! )

 

_MG_1505

_MG_1497

Moi, j’ai un faible pour les grands formats (tiens donc !) et particulièrement celui au café, vendus à La Chocolaterie, à l’angle de la place du Cygne et de la place Marceau. Ils semblent un peu moins sucrés que les petits, encore plus crémeux… et on peut les partager, les croquer à deux, c’est plus sympa… ou plus romantique ! A La chocolaterie, de source sûre seules les variantes au Nutella, Spéculoos et Caramel beurre salé contiennent du gluten.

Ne repartez pas de Chartres sans goûter à ses macarons, d’accord ? Et n’hésitez pas à défendre vos parfums préférés sur ce blog !

Je testerai peut-être un jour un atelier pour apprendre à les confectionner… Par exemple, à l’Office de tourisme de Chartres, avec Piette Fournier. Ou bien au 11 cours Gabriel ou à L’Atelier Gourmand.

NB : Si vous voulez venir macaronner à Chartres, c’est par ici !