Escapades

Le fabuleux Noël du château de Maintenon

IMG_1682-3

IMG_1515-2

« Faire son album »

Prendre le temps de faire un album, voilà qui fait plaisir ! Qu’il soit numérique ou de papier. Avoir laissé les souvenirs en soi pendant des mois, voire des années, sans que les images ne puissent venir grignoter toutes les autres mémoires, toutes les sensations… Puis retrouver les détails oubliés. Perdre un peu la notion du temps, et se réjouir qu’une fois revisitées longtemps après, les choses semblent ne pas pouvoir perdre aussi facilement leur importance sitôt chassées par le lendemain, et une autre actualité ; par la dictature de l’instantané.

Ici est un autre temps, où ce que je partage ne me semble jamais vraiment périmé. Je peux figer comme ça des printemps par tous les temps, et des Noëls au mois de mars !

Dans cet album photo du Fabuleux Noël se cache donc un double voyage temporel : celui qui me ramène, moi, à mes impressions, et celui qui retrace l’histoire du château de Maintenon (entre Chartres et Paris) à travers un parcours un peu magique !

Tout commence dans la douce effervescence de la chapelle, dès que vous endossez vos capes et attendez d’être appelés…

*Si vous visionnez l’article sur votre téléphone, cliquez sur les plus petites photos pour les voir en plein format.

IMG_1627

_MG_3147

IMG_1630

IMG_1606-2

_MG_3028-2

_MG_3158

IMG_1672

IMG_1650

IMG_1654-2

Un conte de Noël et 800 lutins…

Noël est un peu le prétexte… mais n’est-ce pas la période idéale pour faire s’animer les esprits du passé ? Pour nous rendre notre âme d’enfant devant des tableaux tout à coup vivants ? Et réunir petits et grands !

Noël vous semble peut-être loin… mais pour les 800 volontaires (oui, tous sont amateurs et bénévoles !) qui donnent vie à ce spectacle et font maintenant un peu partie de l’histoire des lieux, celui-ci se prépare des mois à l’avance, et les imprègne encore des mois durant. 800 fois merci à eux de nous enchanter avec tant de talent, et à Charles et Julie pour ces formidables mises en scène. Polaris a cette façon de rendre son humanité au patrimoine, de nous le rendre plus intime et attachant grâce à l’art du spectacle, aux histoires racontées et à l’esprit de troupe.

Oui, il s’agit d’une troupe, d’une très grande famille, d’une bande de joyeux scouts, pourrait-on dire aussi, qui nous font – et se font – plaisir mais font aussi face à toutes sortes de défis et mutualisent les savoir-faire. Car il faut aussi des décorateurs, perruquiers, bricoleurs, danseurs, cavaliers, cuisiniers, musiciens, électriciens, pompiers, couturiers, maquilleurs… et que sais-je encore ! (J’ai opté pour le pluriel masculin… N’y voyez là aucun sexisme !) Je me souviens d’Annick à l’accueil, de Marie, de Laëtitia, ou de Francis… J’aimerais pouvoir les citer tous, mais je ne connais la plupart que sous les patronymes de Churchill, Montespan ou Scarron. (Faites-vous connaître à moi si vous passez par là !)

J’ai bien peu de photos en comparaison de tous les comédiens croisés… (Il faut savoir que les acteurs changent souvent d’un tableau à l’autre, également pour un même personnage, que l’on reconnaît aussitôt même si ce n’est pas le même visage !) Mais tant mieux s’il reste pour vous un peu de mystère et de rencontres à faire. J’ai déjà beaucoup hésité à tant vous en montrer. (J‘ai tout de même gardé quelques petits secrets.)

Je ne vous détaillerai pas les prouesses techniques, ni les chiffres impressionnants. Ils sont à découvrir une fois la représentation terminée, mais avant cela laissez-vous porter (dans l’ignorance des coulisses) et vous émerveiller ! Vivez, comme si vous y étiez, le moment présent… dans le passé !

Après avoir passé les portes et pénétré dans le château, au fil de passages dérobés, les rencontres se succèderont… Monsieur Charles Perrault se fera un devoir de vous éclairer sur les origines de la petite Françoise d’Aubigné, qui deviendra Madame de Maintenon

 

IMG_1681-3

_MG_3063

IMG_2494-2

IMG_1525

IMG_1691

Il était une fois…

L’ambiance est belle et chaleureuse dès l’arrivée, vous verrez. (Car vous irez, n’est-ce pas ? Les réservations ouvrent à l’automne et mon compte instagram sera là pour vous le rappeler !) 

Le spectacle se compose de courtes scènes, et d’autant de bonds dans le temps, que vous découvrirez en déambulant, et qui relatent les moments clés de l’incroyable destin de Madame de Maintenon, puis du château après sa mort.

Le récit se poursuit dans un parallèle avec Cendrillon… Les petites filles sont éblouies par le carrosse ! Les papas se croient un hobbit si leur cape est verte. Les garçons se voient plutôt en Harry Potter… L’imaginaire frétille et toutes sortes de références affleurent, même un peu éloignées du thème ! Chacun sent renaître en lui le goût des contes ou des récits d’aventure. De mon côté, nourrie par ma maman aux romances 18ème et aux héroÏnes libres et courageuses, l’arrivée dans les salons et les conspirations à la cour du roi soleil, ne pouvait que m’évoquer Angélique, marquise des anges ! (ça date, oui… mais ça marque !) #comingout

Concrètement, pour la visite classique, un petit groupe part toutes les 15 mn environ, pour un parcours d’une heure . Et vous êtes tout de suite emportés dans une scénographie impeccable et bien rythmée ! Ceux qui nous guident ont l’art et la manière de nous entraîner en avant l’air de rien pour tenir l’horaire, et sont vraiment très attentifs. (Et lorsqu’on est tout petit, comme moi, on nous fait même passer devant !)

 

IMG_1532-2

IMG_1712-2

IMG_1715-2

IMG_2533

IMG_1724

IMG_1543IMG_1550

IMG_1730

S’émerveiller sans cesse

Les moments qui m’ont marquée, surprise ou émue sont nombreux… et un peu différents chaque fois. Pour citer quelques unes des scènes qui m’ont le plus émerveillée à chacune de mes venues, je dirais l’ouverture des portes (quel frisson, la première fois !) puis celle des rideaux rouges donnant sur la cour d’honneur (chut !), ce théâtre d’ombre au son de la viole de gambe, la belle voix off d’Eve Ruggiéri ici et là, l’énergie du verbe chez Scarron, la Montespan toujours délicieusement tête à claque et mordante dans le somptueux salon de jeu, l’ambiance heureuse et parfumée chez les Noailles à l’aube de tant de pertes… et évidemment le final dans la galerie, tantôt ballet, tantôt chorale, romantique ou énergique, toujours merveilleux d’année en année.

Les plus jeunes enfants, ou les enfants sensibles, peuvent être impressionnés par les sorcières, et inquiets lorsque le roi se meurt… Mais il s’agit vraiment d’un spectacle familial. J’y suis allée à 4 reprises (j’ai même connu les jolis tickets artisanaux en lettres dorées !) et plusieurs fois une même année ! J’ai certes varié les ambiances (Parcours « Grands visiteurs » grâce à la belle invitation de Flora d’Eure et Loir tourisme, ou matinée brumeuse, lumières crépusculaires ou en nocturne avec des centaines de bougies…) mais je n’ai jamais ressenti de lassitude. Il y a tant de détails, de jeux d’acteur différents, et toujours de nouvelles trouvailles… mon dernier passage fut même le plus enthousiasmant !

IMG_1556-2

IMG_1572

_MG_3108-2

Le château

Je ne sais plus du tout si le charme fou que je trouve à ce château est davantage du à mon attachement pour y avoir vécu de belles émotions et surprises, ou à sa beauté, ses couleurs, ses proportions atypiques, ce jardin qui bien qu’à la française se fait si chaleureux lorsque les tulipes sont en fleurs, et même un peu sauvage aux abords de l’acqueduc – horizon romantique à souhait, tel un décor de théâtre !

Le petit regret pendant Le fabuleux Noël est de ne pas pouvoir s’y attarder. Car lors du spectacle le timing est impératif ! Il est un peu frustrant de ne pas avoir le temps de jeter un oeil par les fenêtres d’un couloir, d’admirer l’architecture, les rais de soleil sur le parquet, ou les intérieurs, d’aller faire un tour dans les jardins Le Nôtre… Mais cela donne une bonne raison de revenir ! Et de découvrir l’ensemble de l’édifice et des salles à la lumière du jour – qui sont d’ailleurs aménagées différemment pour les besoins du spectacle.

Sachez qu’en vous adressant à l’office de tourisme de Chartres vous pouvez louer des vélos aux beaux jours (également électriques) et rejoindre en 1 heure le château ! Ou bien en 20 mn en voiture. Il est aussi possible d’aller admirer le site en canoé… si si ! (Et de Paris, en carrosse, vous n’êtes qu’à 65 km !)

Je vous recommande ces autres façons insolites de faire connaissance avec le château au de Maintenon :

N’hésitez pas à consulter l’agenda du château car de nouveaux évènements auront lieu cette année, pour mieux comprendre qui était Madame de Maintenon et le contexte de son ascension sociale, à l’occasion du tricentenaire de sa mort. Voici le lien vers le programme : ici.

IMG_1588-2

_MG_3134

_MG_3128

En attendant Noël prochain

Nous sommes repartis de ce fabuleux Noël avec un bilboquet sous le bras, des moustaches de chocolat chaud, l’envie de lire L’allée du roi, un parfum d’intérieur « Noël chez les Noailles » à offrir en cadeau, et un sourire immense… avec ces yeux pétillants que fait le spectacle vivant, et tant d’impressions à échanger entre nous !

Merci de tout coeur à l’équipe d’Eure et Loir tourisme qui m’a ouvert un peu plus en grand les portes de ce magnifique château, et grâce à qui j’ai pu faire gagner 2 entrées à mes abonnés, sur Instagram.

Je vous laisse en compagnie des ors ou des bleus, des roulements de tambours et des frous-frous des capes, des rires des courtisanes, du grondement des guerres… et d’une histoire d’amour.

« Il était une fois, mesdames, mesdemoiselles et messieurs,

le château de Maintenon ! »

IMG_1506-2

_MG_3034-4

IMG_2468

IMG_2478

IMG_1807 

Les représentations ont lieu les week-ends, entre fin novembre et fin décembre.

Ouverture de la billetterie début octobre 

* Un tout petit bémol pour nous : rien à grignoter sans gluten dans les salons 1900 ou la chapelle… alors que le bon parfum des crêpes fait saliver ! Prévoyez un goûter ! J’ai posté une recette sur instagram, pour vous consoler de la si délicieuse madeleine de Proust offerte avec un thé Damman aux « Grands visiteurs » dans les salons de Noailles !

J’embrasse les gourmands et les explorateurs du temps !