Escapades

Bonneval, le Loir, et Les Vergers de Beauce

IMG_8979

Sous un ciel immense…

Dans la plaine de la Beauce, les cours d’eau et les nuages qui traversent, qu’ils soient monumentaux ou délicats, donnent corps à mes rêveries, m’aident à me fondre dans l’instant !

Sur ce plat territoire, on parcourt des kilomètres sous un ciel immense, entourés uniquement de champs – de blé, de maïs, de pommes de terre, de betteraves ou de colza… – il faut être un voyageur un peu patient. Mais sur la route, si l’on bifurque, il y a des oasis : des hameaux pittoresques, de doux coins de nature, de bonnes tables, des plaisirs simples, des châteaux et même des promontoires, des rives qui chuchotent, et des villes surprenantes ! Et la forêt n’est en fait jamais très très loin.

En Eure et Loir, les choses se vivent autant qu’elles se visitent. Ou peut-être même encore plus qu’elles ne se visitent ! Il faut savoir prendre son temps, en plus d’être curieux, se rapprocher de ce que le terroir offre, oser parfois des visites insolites ou des modes de locomotions qui se prêtent davantage à la contemplation.

 
IMG_8943

IMG_8997

IMG_6451-2

IMG_6505

IMG_6539-2

« La petite Venise de Beauce »

Je vous présente Bonneval, une jolie cité médiévale au sud de Chartres (35 mn) et relativement proche de Paris (1h25) entourée de canaux et baignée par les eaux du Loir, dont la haute vallée débute ici ! (Plus exactement, à une trentaine de kilomètres en amont, en passant tout d’abord par Illiers-Combray.)

C’est une fois encore grâce à Eure et Loir tourisme, et particulièrement Flora, que je suis allée à la rencontre de cette ville dont les abords, en passant sur la nationale, ne laissent en rien présager son charme .

Aux beaux jours, d’avril à fin septembre, la façon la plus agréable de l’aborder est d’en faire le tour en canoé kayak ou en bateau électrique, et dès juillet on peut y admirer Bonneval, lumières au fil de l’eau* depuis les rives ou son embarcation.

Mais il est agréable de découvrir son petit centre ville, et son église gothique, en toutes saisons. Il est bon de s’y perdre un peu quand elle est moins fréquentée, et de faire une halte (et des provisions) à la merveilleuse épicerie Les vergers de Beauce – dont je vous parle un peu plus bas.

*Des illuminations que j’espère pouvoir photographier l’été prochain !

 IMG_4740

IMG_6543

IMG_8910

IMG_8927

 Une journée au fil de l’eau…

Il y avait des gazouillis, le clapotis… cette petite musique du Loir, tout jeune encore.

Il y avait le propre des rivières, l’apaisement, un autre rythme, inestimable, des jeux de lumière, des éblouissements, des contrastes forts et doux à la fois.

Des fraises énormes, un trop petit fromage, des doigts gourmands, des lèvres à la pomme et au cassis.

ll y avait des canes en goguette, des surprises à tous les lavoirs, des bâtisses belles à faire demi-tour, des escaliers menant à des nénuphars, de petits bateaux sur l’eau, des photos prises en tout sens, des ponts de poupée, des saules en silence, de sourdes extases de liberté, des cascades de sureau, mon panama, et quatre mains sur un volant pour satisfaire mon insouciance.

 

Il y avait ces dizaines de milliers de dégradés de verts, des virages en souriant (ou en criant « redresse ! ») des yeux éblouis en amandes. Des parfums d’herbe tendre. Une libellule, vêtue comme un roi.

 

Mais aussi le rhume des foins, quelques bons vieux gros mots, des douleurs à moitié mises de côté, l’appareil-photo déréglé au mauvais moment… la vie imparfaite mais jolie, qui réveille les vraies sensations.

Et la jambe droite d’un héron, piqué sur l’horizon. Comme une estampe, comme la dernière ligne d’une poésie.

 

IMG_9207

IMG_9189

IMG_9180

La capitainerie

Que j’ai aimé Bonneval, et ces moments à la fois amusants et contemplatifs à bord de notre barque électrique, donc totalement silencieuse et écologique ! J’y ai passé une douce journée, à cligner des yeux et à m’émerveiller… et nous avions été chaleureusement accueillis par Dorothée et les matelots, à la capitainerie.

Voici quelques petites choses à savoir, à propos de cette visite, où vous naviguez en toute indépendance :

Il vaut mieux réserver ! Il existe deux parcours, l’un de trente minutes et l’autre d’une heure, qui a ma préférence car il est plus varié et contrasté, et que les moments de bonheur semblent passer si vite ! En plus des « essentiels à voir » du vieux Bonneval, de ses tours magnifiques, et de ses murailles d’où les pigeons vous surveillent, cet itinéraire plus long, dévoile une boucle dans la nature ! On passe ainsi de l’aplomb des maisons du centre-ville au calme de quelques prairies ou jardins fleuris (assez idylliques) et des fossés d’enceinte au Loir à proprement parlé… où les canards s’en donnent à coeur joie.

La balade offre une succession de passerelles et de ponts, d’affiches désuètes et de lavoirs… Un plan vous indique votre chemin et quels sont les caractéristiques des édifices croisés.

Je vous avoue que pour moi la croisière est à refaire mille fois, car comment choisir où porter son attention entre les si belles pierres, la glycine qui dégouline, un colvert qui surgit avec madame et leurs petits, un rond dans l’eau, faire une photo ou bien jeter un coup d’oeil au regard pétillant de mon propre caneton !?

Le bateau peut accueillir jusqu’à cinq personnes, et selon l’itinéraire choisi le prix de la location est de 16 ou 26 euros. Il se conduit si facilement, qu’à partir d’un certain âge, un enfant peut se mettre au volant. Bien encadré tout de même ! Car le canal est parfois étroit et la force d’inertie dans les virages pas toujours facile à estimer, ce qui déclenche quelques paniques ou fou rires ! Il est d’ailleurs assez drôle d’observer les navigateurs venant en face : les passagers ont des sourires béats et relaxés tandis que celui qui est à la barre se mord souvent un peu les lèvres pour redresser !

Mais j’en dis trop ! Je vous dépose plutôt quelques photos… et vous raconte plus bas le pique-nique locavore, à la fois simple et fabuleux, que vous pourrez déguster là-bas.

 

IMG_9058

IMG_9037-2

IMG_8901

IMG_8971

IMG_8859

IMG_8857

IMG_8810

IMG_8664

IMG_8822

IMG_8761

IMG_8933-2

IMG_6473

Les Vergers de Beauce

L’épicerie  se trouve dans le centre, à deux minutes à pieds de la capitainerie. Vous ne pouvez pas la manquer avec sa belle devanture d’un vert tout frais ; c’est une adresse chaleureuse, une épicerie d’antan comme on n’en fait plus…

Elle est tenue par Pauline et Benjamin (jeunes et dynamiques, à l’inverse du cachet de ces murs anciens) qui s’engagent pour une consommation bienveillante en circuit court, pour une agriculture bio ou raisonnée, et des produits locaux et de saison, chaque fois que possible.

Ils ont à coeur de faire connaître les producteurs avec qui ils travaillent (voir cette liste impressionnante) et de re-créer du lien, d’aider à retrouver de la transparence et la possibilité pour nous, clients, de faire de vrais choix.

Leur magasin, avec ses tomettes, son haut plafond et ses boiseries, est un lieu sauvegardé par un antiquaire qui, en l’occupant, n’a pas voulu casser ce qui faisait son charme… par une chapelière qui l’a laissé dans son jus… et maintenant par eux, qui l’ont rénové et l’entretiennent dans le respect de son style d’origine ! A l’arrière, bien caché, un jardinet donne sur la rivière, et ils y ont installé une ruche en partenariat avec un apiculteur renommé. Ce qui donne parfois l’occasion de déguster le miel le plus frais du monde !

On y trouve une grande gentillesse, des fruits et légumes, un rayon crèmerie-fromagerie, et un rayon épicerie (sucrée et salée) avec un large choix de boissons. Presque tous les produits sont du terroir eurélien, ou des environs. Ou bien ce sont des produits français, artisanaux, labélisés, de qualité (c’est le cas des quelques fromages fermiers moins autochtones). Bien-sûr, vous y trouverez des bananes ou des avocats venus de loin, mais cela reste un peu l’exception…  Les bonnevalais peuvent ainsi varier, sans être obligés de faire leurs courses à l’hypermarché ! Quelques compromis sont toujours bons à faire pour aller dans le bon sens.

Leur boutique en ligne, toute neuve, compte plus de 500 références. Vous pouvez y commander aussi des paniers de saison (avec ou sans abonnement et avec ou sans fromage) des corbeilles de fruits pour vos buffets, des kits pour faire des crêpes, ou l’apéroloco

Et vous pouvez y commander des paniers « pique-nique » pour préparer votre journée à Bonneval ou dans les environs !

Le retrait se fait en magasin, ou dans des lieux aux alentours (Cloyes, Châteaudun etc, et même à Chartres au Cours Gabriel !) et les livraisons se font à domicile pour Bonneval, mais aussi sur votre lieu de travail.
NB : Le magasin est fermé le mardi, le jeudi après-midi et dimanche après-midi, et les autres jours de 12h30 à 15h.

IMG_6381

 

Un pique-nique locavore !

Ceux qui me suivent sur Yakila en ont déjà entendu parler… Ce pique-nique est un vrai coup de cœur ! Parfaitement simple et savoureux. Rustique juste comme il faut. (Le bonheur de mordre dans des carottes jeunes, fraîchement cueillis et simplement rincées !)

Et il a le mérite d’être pratiquement zéro déchet (un sac en papier et des contenants en verre réutilisables) à l’exception du paquet de chips… mais elles sont si exceptionnelles nos chips artisanales de Beauce, que l’on ferme les yeux ! Oui, je parle des inimitables Belsia cuites et assaisonnées sur le lieu même où les pommes de terre sont cultivées, qui sont garanties sans gluten, et qui sont vraiment les meilleures que je connaisse !

Habituée à devoir tout prévoir en raison de nos intolérances alimentaires, j’adore n’avoir à me soucier de rien… Alors, passer chercher notre casse-croûte, à savourer avant ou après le tour en barque, est un double plaisir. Que ce soit lors des soleils balbutiants du printemps, et des premières fraises de l’année, dans la chaleur estivale, à l’ombre d’un saule, ou dans la beauté des berges mâtinées d’automne, avec un thermos de thé… #hygge

Pauline et Benjamin sauront vous indiquer où vous installer. Vous pouvez par exemple vous attabler au bord de l’eau du côté du club de kayak, au moulin du pont.

Si vous mangez sans gluten ou végétarien, ou souhaitez faire d’autres ajustements (comme du fromage de chèvre plutôt que de vache) il faudra simplement leur signaler à l’avance par téléphone. Ils veilleront ainsi à ne pas mettre de pain (à vous de prévoir le vôtre, ou d’en commander dans une boulangerie qu’ils pourront vous indiquer – pain de maïs ou pain de petit épeautre pauvre en gluten) et à remplacer la terrine par une tartinade végétale. N’oubliez pas un bon couteau (un décapsuleur éventuellement) et un torchon ! Pour le reste, tout est meilleur à la bonne franquette, au goulot et avec les doigts !

Le repas pour deux se compose habituellement d’une baguette, une belle part de tome de Beauce, une terrine bonnevalaise (excellente !) de chips Belsia, 500g de tomates cerises (très parfumées et pas du tout décevantes !) et de fruits de saison au top. Accompagnés d’un jus de pommes bio artisanal et d’une bière locale.

N’hésitez pas à investir un peu plus en demandant par exemple des chips au piment d’Espelette ou aux tomates et herbes de provence plutôt que natures, et en commandant un autre légume à croquer (chou-fleur, botte de radis ou carottes…?) et un ou deux fromages de chèvre supplémentaires. Je vous recommande le Petit Perche fumé ou le Trèfle du Perche. Ils sont bien-sûr fabriqués à quelques kilomètres de là et sont divins ! Il faut également goûter les tartinades de légumes L’eurélienne (poireaux, aubergines, betteraves, courgettes…) et les limonades La Beauceronne !

Mieux vaut prévoir bien large et prendre dans la voiture une petite glacière pour les restes, ce n’est pas tous les jours que l’on fait des emplettes aussi goûteuses…

Et c’est aussi l’occasion de faire une provision de produits sans gluten, locaux eux aussi : farines de maïs, de sarrasin, de quinoa-sarrasin… polenta, flocons d’avoines, haricots rouges, lentilles ou pois chiches etc.

Il suffit de contacter Les vergers de Beauce, 48h à l’avance environ, pour réserver votre copieux panier bonnevalais* (22 euros pour 2 personnes, ou bien formule enfant à 7,50 euros) ou de réserver via le site Le bon picnic !

IMG_9104-2

IMG_6402

IMG_6392

IMG_8767

IMG_8833

IMG_9123

IMG_9150

Cette Venise là n’est pas grandiose, multicolore, élancée, irréelle, ni rongée par le sel… Elle est faite de  pierres nues, à certaines heures plus dorées, de glycines, d’asters, de saules et de nymphéas. La mer qui l’entoure est de blé. Elle est un petit nid fermé, solide massif, ancré, qui respire le bon sens terrien derrière tous les volets.

Mais elle aussi est belle… et une fois là-bas, il est tout de même tentant d’écouter d’où vient le vent, et de poursuivre dans le sens du courant…

En reprenant la route, vous n’êtes qu’à vingt petites minutes de Châteaudun, son imposant (et remarquable) château, ses grottes, son escape game original, ses ruelles médiévales, son architecture de caractère, et ses bons restaurants…

Prêts pour de nouvelles aventures ?!

🍁🍁🍁

Claire