Les questions

Manger sans gluten – Question inévitable n°1

_MG_2093

 « Mais tu peux manger quoi ?! »

Me revoilà pour répondre aujourd’hui (un peu longuement, pardon) à la question que l’on me pose le plus souvent depuis que je mange sans gluten, et sans produits laitiers !

C’est assez désespérant cette question au départ. C’est un peu comme entendre  « Oh la la, pauvre malheureuse, que te reste-t-il donc ?? » Et l’on pense aussitôt aux choses tant aimées devenues proscrites. Une pizza au feu de bois, ou une baguette à la mie divinement élastique avec un morceau de Saint Nectaire flottent devant nos yeux… on en pleurerait… et l’on se sent misérable…

Mais après quelques années de ce régime (et avec le phénomène « gluten free » qui grandit et permet de se sentir moins « hors norme » et de trouver de bons produits et de bonnes adresses sans gluten) la question ne me déprime plus, et j’y réponds même pour vous avec plaisir !

Manger sans gluten, c’est comment ?

Pour commencer, j’aimerais vous dire que manger sans gluten ni produits laitiers (surtout sans lait de vache) à la maison, n’est vraiment pas si compliqué, une fois que l’on connait quelques produits de base pour adapter nos recettes !

Voici, pour moi, les seuls moments où le régime reste problématique :

  • Quand la frustration ou le sentiment de différence touche mon enfant. Mais c’est finalement plutôt rare pour le moment ! Car il se nourrit ainsi depuis tout petit… Et que, comme il le dit lui-même, « c’est moins difficile que d’avoir tous les jours mal au ventre ! »
  • En voyage, ou en vadrouille, quand je dois toujours tout prévoir… sans compter sur la possibilité d’acheter un casse-croûte. (Et dans l’avion, oh I’m so sorry, le gluten free, c’est seulement sur longs courriers !). Il suffit de s’organiser à l’avance, et désormais certaines applis nous sauvent la vie, mais j’envie tout de même les plus insouciants…
  • Quand je regarde mes comptes…  🙁 car même un plat de pâtes coûte 3 fois plus cher, sans gluten, avec des sauces et accompagnements de qualité et faits maison !
  • Quand je suis fatiguée, que j’aimerais faire un « break cuisine » (et vaisselle !) et y consacrer moins de ce précieux temps : ne pas avoir à préparer le panier repas pour la cantine, me faire livrer si j’ai envie, manger sur le pouce et « dehors » facilement, acheter un beau gâteau tout fait à la pâtisserie pour mon anniversaire, décongeler une pizza ou un plat Picard le dimanche soir*… (Bon sang, la vraie vie d’une femme moderne, quoi !)
* Mise à jour : il existe désormais une gamme de produit sans gluten chez Picard aussi !!

Je pourrais rajouter : Quand j’ai oublié mes lunettes, que je suis pressée, et que je dois lire toutes les étiquettes…  (c’est peut-être à cause de cela que je suis toujours en retard !?)

Et lorsque je suis invitée, je complique forcement les choses pour la cuisinière… C’est parfois pénible, mais bien que cela me culpabilise un peu, ce n’est pas moi qui suis la plus à plaindre ! (Il y en a même que ça amuserait de voir leur belle-maman en baver autant !)

Selon les possibilités sur votre lieu de travail, c’est peut être également problématique en entreprise ou collectivité, non ?

Pour la crise chronique du « je voudrais faire un break cuisine »… si vous avez les moyens et que vous habitez Paris ou une autre très grande ville, plus trop de soucis ! Il y a désormais de quoi se faire livrer (autre chose que des sushis), acheter des pâtisseries à tomber par terre et sortir manger sans gluten. Les adresses se multiplient ! Et c’est tant mieux ! Par exemple à Paris, la vraie pizza ou la baguette divine sans gluten, c’est possible !

_MG_2094

 Le piège à éviter

Le piège est souvent de chercher à manger « exactement comme avant », mais en version sans gluten ! Et souvent ce n’est pas plus sain…

Il est possible en effet de continuer à acheter beaucoup de produits industriels (qui sont spécialisés dans le sans gluten) : paquets de gâteaux, pain de mie, céréales du matin, pâtes à tartes toutes prêtes ou pizzas surgelées… et donc de continuer à manger beaucoup trop de sucres (lents ou rapides) et surtout beaucoup d’aliments manipulés et sans qualités nutritives. Je suis vraiment très reconnaissante de pouvoir trouver appui sur ces produits… Cela me rend service très régulièrement ! Mais à mon avis, ne pas profiter du régime « sans » pour remettre un peu en question son alimentation, et se nourrir vraiment plus sainement, c’est dommage !! Et c’est plus frustrant aussi, car ce sera rarement aussi bon que le « comme avant » ou le « c’est moi qui l’ai fait »…

Lorsque j’ai découvert que l’on trouve enfin des pizzas sans gluten chez Picard je me suis d’abord sentie euphorique… mais dans un second temps j’ai réalisé que je préfère continuer à n’en manger qu’à l’occasion, mais faite maison avec des produits frais ou bien au restaurant (lors d’escapades) !

Manger sans gluten et éviter chaque fois que possible les produits laitiers, a été pour nous la chance de s’ouvrir à une alimentation différente et plus saine, un déclic pour se mettre à manger « frais » et « fait maison » chaque fois que possible. (En toute flexibilité ! Nous adaptons selon notre budget ou notre énergie, et je fais au plus rapide, mais nous sommes plus ou moins forcés de nous y tenir au final !). Exit les plats tout prêts et les « cochonneries » de supermarché, sucrées ou salées… Exit le fast food dont on ne pensait pas du bien mais qui dépannait.

OK, il faut aussi ne pas devenir trop extra-terrestres et ne pas créer de frustrations trop grandes pour notre enfant… Nous ne sommes pas bornés ! De temps en temps, pour les occasions, ou si un copain lui offre, mon fils a droit a son petit Kinder plein de sucre et de lait ! Il le savoure parce que ce n’est vraiment pas tous les jours… Et il apprécie le reste du temps un morceau de vrai chocolat noir de qualité, ou les bons gâteaux de maman !

Détailler tous les ingrédients, nous a rendu plus conscients de l’impact de la nourriture sur notre santé, plus soucieux des modes de productions… (et moins naïfs quant aux stratégies de l’industrie agro-alimentaire…) Hélas, nous ne pouvons pas nous permettre d’acheter tout « bio », mais nous essayons au moins de manger de saison, et « local » quand nous trouvons !

Nous ne sommes pas parfaits, et je ne fais pas TOUT de A à Z, mais nous sommes sur une voie plus exigeante. Nous ne sommes pas végétariens, même si nous mangeons beaucoup de légumes, nous sommes plutôt en mode alimentation « paléo » (enfin ce qui s’en rapproche, car nous consommons toujours certaines céréales, et de temps en temps du sucre même s’il est non raffiné) mais nous sommes vraiment très raisonnables avec notre consommation de viande et de poisson que nous avons réduite. (Nous pouvons rester de longs jours à nous régaler de plats végétariens ! Nous sommes de plus en plus en voie de devenir flexitariens !) Et sauf dépannage, ça vient de chez nos petits producteurs et commerçants ! Ceux qui peuvent en toute transparence nous parler des provenances, de l’alimentation de leurs volailles etc…

Ce régime qui nous aide à aller mieux mais qui nous est tombé dessus comme une injustice, nous apprend à être plus à l’écoute de notre corps, et de notre environnement ! A revoir nos priorités, en somme !

Il nous fait redécouvrir aussi de nombreuses saveurs ! (Les farines sans gluten ont des goûts et des textures tellement plus variés !) Et, comme je le racontais dans mon post « La saveur unique de notre galette des rois » nous ré-apprenons également à apprécier ce qui était devenu pure routine. Terminé la viennoiserie quotidienne… mais si à l’occasion je prépare un pain brioché ou que nous allons dans une pâtisserie sans gluten, c’est la fête !

Ce régime nous fait grandir, en mettant à l’épreuve notre volonté ou notre aptitude à ré-inventer. Il nous empêche de nous laisser aller à la facilité de la « malbouffe » !

_MG_2302

Une petite semaine de repas ordinaires

Pour répondre (enfin !) à ceux qui posent la question « Mais tu manges quoi ? » j’ai noté (en vrac) ce que nous avons mangé ces derniers jours à la maison. Je joue complètement le jeu : il s’agit des plats de nos repas principaux, mais de repas vraiment ordinaires (de saison), sans efforts particuliers, ceux d’une semaine chargée… rien de spécial… à part un jour où j’ai eu de la visite (et où j’ai sorti le roquefort, chouette ! Les filles, vous revenez quand vous voulez, et je ne dis pas cela pour le fromage !)

      • Spaghettis (sans gluten !) sauce bolognaise (maison bien-sûr !)
      • Poireaux vinaigrette & carottes et panais à la vapeur
      • Salade verte avec pignons, noix, pomme et roquefort & Curry de poulet à la crème de coco et riz + Moelleux chocolat et sa petite lichette de sorbet framboises.
      • Carottes râpées et oeufs durs & toasts d’houmous et de caviar d’aubergine (acheté tout prêt cette fois, je confesse).
      • Coleslaw & brocolis rissolés avec un reste de riz
      • Velouté de brocolis (préparé avec les restes !) et choux-raves aux petits lardons
      • Poêlée de fenouils et pommes de terre sautés
      • Artichauts vinaigrette (oui, oui, ceux de la photo !) & endives et poulet (fermier) rôti
      • Radis & omelette & quinoa au curcuma et raisons secs
      • Quiche sans pâte aux courgettes & salade verte (mâche)

_MG_1942

Vous voyez, il y a pas mal d’aliments sans gluten !! Surtout si l’on se nourrit sainement, à base de produits frais ! Merci « Aux petits légumes » et producteurs de la région qui nous aident bien dans cette démarche !

Pour les pâtes, même Barilla fait du « senza glutine » maintenant ! Pour le pain, il y a des alternatives également ! Dès que j’ai à nouveau en stock ma farine de sarrasin (d’un moulin du coin) je poste des photos avec une bonne recette 🙂 Je l’ai d’ailleurs promis à une charmante famille…

Et pour se régaler avec un crumble ou un traditionnel cake aux olives… ? Et bien il est parfois difficile de trouver la bonne recette dans la multitude proposée sur internet… mais je suis là, pour partager peu à peu mes préférées, testées et approuvées 🙂 Vous en avez une à me réclamer ?
A bientôt !

PS : Pensez-y : Du 8 au 10 avril, se tiendra à Paris le Salon des allergies alimentaires et produits « sans » !