Les jours pas comme les autres

Ma liste de Pâques

_MG_2417

Pâques est dans le rétroviseur, ça y est. Je prends maintenant plaisir à convoquer en moi ces petits riens qui rendent heureux, ces petits souvenirs…

Et à piocher parfois dans le mignon panier rempli de chocolats qui trône sur le buffet. (Il est à mon fils, mais nous lui avons appris très tôt à partager !)

J’ai, comme beaucoup, pris l’habitude de faire (et revoir à mon avantage, sinon c’est intenable !) des tas de listes de choses à accomplir, à cogiter, à anticiper… Je passe mon temps à me projeter… et sans doute à avoir peur de ne pas y arriver… J’ai toute une panoplie de post-it et de cahiers…et un frisson le long de l’échine au moment de « rayer »… Appelons ça être organisée, si vous voulez… mais est-ce bien normal ?!

Pour une fois j’ai donc décidé de concocter une liste positive, en cinq points essentiels, illustrée de moments bien palpables, et faite à rebours :

Mes petits bonheurs de Pâques

Non, je ne vous parlerai pas de plans originaux, mais seulement de ce que l’on fait « avec ce que l’on a » (et cette année, pour notre lapinou, c’était de la fièvre…) car c’est bien la meilleure façon d’être heureux.

_MG_4314

 1) Redevenir créatifs avec trois fois rien !

Des oeufs, du papier, de la peinture, quelques paillettes… (et surtout s’en mettre plein les doigts !) ou quelques branches à décorer… une petite plante à rempoter…

Avec les plus petits, Pâques se rêve, se prépare, et s’installe peu à peu dans la maison.

Créer… pour créer l’attente !

_MG_4100

_MG_4058

_MG_4370

 2) Aimer et soigner son chez soi

Pas d’escapade possible, et de la pluie au programme ? Qu’à cela ne tienne ! Je veux surtout me sentir bien chez moi. Un long week-end, si l’on ne peut pas s’évader, permet aussi de ralentir et d’apprécier son intérieur. D’où l’importance de savoir faire le tri et d’être déjà entourés de choses que l’on aime.

Je choisie une ou deux babioles que je mets en scène pour mettre un peu de poésie… Un petit coin sur une console ou le buffet suffit… J’y passe du temps pour trois fois rien, avec plaisir, sans penser à rien d’autre, et ça me fait du bien !

_MG_2619

_MG_2547

Côté ambiance sonore, si près de la cathédrale, les cloches de Pâques sont désormais une réalité ! Ah, ouvrir les fenêtres et écouter résonner cette volée puissante et joyeuse…!

Faute de jardin, ou de balade au vert, pour un bout de printemps, je file au  marché aux fleurs ! (3 fois par semaine Place du Cygne).

Connaissez-vous les créations de Rachel Paris, présente à Chartres tous les samedis ? Cette année, pour ma table de Pâques, je me suis offert chez elle un superbe bouquet de petites roses jaunes, pour 7 euros seulement !

_MG_2390

3) Choisir ses oeufs comme un trésor !

Sur le marché, cherchez le monsieur qui vend des oeufs de poules « plein air » (et bio de préférence). Celui qui rend toute la famille « accro » aux oeufs-mouillettes… vous voyez de qui je parle ?! Il y en a forcément au moins un chez vous aussi.

Ce jour-là j’y vais avec la conscience de rapporter « des oeufs pas comme les autres » car ils deviendront de vraies oeuvres d’art, un centre de table ou de bons oeufs mollets avec les premières asperges de l’année, ou un dessert de Pâques… Merci les poules qui courent !

Et si vous ne pouvez pas faire le marché, on trouve à Monoprix ou chez le traiteur ou le boucher (qui sont tous deux rue de la pie) les oeufs de M. Debray ! Des poules bien nourries, et en liberté.

_MG_2403

_MG_2381

 4) S’abandonner au chocolat !

J’ai gardé le meilleur pour la fin.

Moi, je fais mon shopping chocolat, comme d’autres prennent une RTT pour faire les soldes. C’est un moment réservé, de plaisir et presque d’ivresse, qui commence par de furtifs repérages… il y a les achats coups de coeur… les hésitations, et parfois des choses reposées en caisse au dernier moment !

Le désir monte ensuite jusqu’au dimanche…

En plus de petits oeufs, et des incontournables lapins Lindt, je recherche de jolies créations (sans gluten ou seulement « traces éventuelles »…) si possible en chocolat noir, même si pour la grande occasion de Pâques nous nous laissons aller à quelques pralinés. Sans culpabilité !

Puis vient le temps fort du week-end : la chasse aux oeufs ! Et cela se passe dans notre tout petit appartement, quand il n’y a pas mieux. Mais oui ! ça vous semble impossible ? Essayez, c’est très amusant ! Elle nous occupe un bon moment… Le lapin de Pâques (selon la tradition hongroise) étant très ingénieux pour trouver des cachettes et y fabriquer ses nids, même si la maison n’est vraiment pas grande !

Souvenez-vous que pour un enfants les distances et les espaces ne sont pas les mêmes. Et ce qui nous semble restreint ne peut que nous pousser à faire des efforts d’imagination !

_MG_2638

Il y a au moins 5 chocolatiers dans mon quartier, et plusieurs artisans-pâtissiers proposent des chocolats faits maison. Je n’ai pas pu tout tester (il le faudra bien un jour… C’est dur la vie de blogueuse consciencieuse !) Mais parmi les « enseignes » célèbres, ma préférence va à L’Atelier du chocolat, rue du soleil d’or. Je ne suis jamais déçue, et toujours bien renseignée lorsqu’il s’agit d’étudier la composition ! Cette fois, en plus de petits oeufs, poussins, lapins, et autres miniatures adorables, j’ai craqué pour Plouf, une baleine en chocolat !

Vous pouvez aussi dénicher de très bonnes choses à l’Itinéraire gourmand, rue de la pie. On y penserait pas forcément… Non, ce n’est pas une boutique que pour les touristes ! Il faut oser pousser la porte et fouiner… De jolies petites poules noires au « design » très classique, des boites sympas (qui serviront ensuite pour les billes, ou les perles si vous avez des filles) et j’y ai trouvé une idée pour changer : des cacahuètes comme autrefois, dans leur peau (et donc natures) pour 1,50 euros le sachet. Mon fils, qui n’en mange jamais, était ravi de les découvrir… semées par le lapin, bien évidemment.

_MG_2616

_MG_2604

_MG_2601

Et aussi sur ma liste :

5) Se régaler d’un bon repas en famille

Recettes à venir sur le blog ces jours-ci… revenez vite voir ! En attendant, vous pouvez venir me parler de vos chocolatiers préférés !

Bonne journée… et pour finir, un lien vers des petits poissons d’avril en « self service » grâce à la malicieuse Une sardine sur le fil. Merci à elle !