Tea time

Le far breton qui vous emmène en vacances !

_MG_9863-2

Ah bon, les vacances sont terminées !??? Il y a pourtant encore ce beau soleil (mais oui, il va revenir !) pour nous faire cligner des yeux lors des balades aux bords de l’Eure, et nous donner l’air d’imbéciles (très) heureux… Il y a le thé glacé, les pique-niques, le mini golf et le pédalo… Le bourdonnement des terrasses que j’entends de ma fenêtre… La braderie, qui a fait bronzer nos commerçants sur leur pas de porte… Un dernier fraisier (ou allez, avant-dernier peut-être !)… Les glaçons « au goût de bonheur » dans sa grenadine à l’eau… Et il y a le far aux pruneaux !!!

Essayez ! C’est de la gourmandise qui dépayse ! Et avec ce petit crachin, aujourd’hui, on peut vraiment s’imaginer sur les côtes bretonnes !

_MG_9750-2

_MG_9852-2

Cet été, nos vacances se sont résumées à trois petits jours (et demi !) en Bretagne… mais qui en valaient bien dix ! Je suis rentrée revigorée, heureuse, les yeux plein de ciels étoilés… (Comment dit-on dolce vita au pays breizh ?)

J’ai rapporté dans ma musette de jolis souvenirs, des adresses et des idées… dont celle de vous proposer un far sans lait, sans beurre, et sans gluten ! Avec deux fois moins de sucre… et sans rhum (mais vous pouvez toujours en rajouter !) Je vois déjà d’ici les bretons se marrer… pourtant, le résultat est assez proche du « vrai » ! J’ai fait plusieurs essais, j’ai modifié, revu et corrigé… mais ça y est, je la tiens, la recette facile à faire et qui me plaît !

_MG_9804

_MG_9848


Le far aux pruneaux

  • Faire bien blanchir 4 oeufs entiers (de bons oeufs de poules qui courent !) avec 80 g de sucre non raffiné (ou si vous préférez 50 g. de miel)
  • Ajoutez 120 g. de farine de riz 1/2 complet, et 25g de margarine (fondue mais pas brûlante) si vous trouvez un produit bio acceptable, sans lait et avec le minimum d’huile de palme. Il est sinon possible de remplacer cette quantité de margarine par 20g. d’huile de coco, mais je n’ai pas encore fait l’essai… bien que l’idée me plaise ! Next time !
  • Délayez avec 380 ml de lait d’amande non sucré et à peine tiède (Certaines marques comme Bjorg ont des laits au goût plus ou moins intense… regardez bien ! Choisissez-en un « léger en goût ») et ajoutez une pincée de vanille (j’ai utilisé de la poudre mais vous pouvez aussi faire chauffer votre lait et laisser infuser un bâton de vanille ouvert en deux) et une bonne pincée de sel.
  • Disposez environ 250 g. de pruneaux dénoyautés au fond d’un moule (j’utilise un moule carré de 23 cm sur 23 cm) et versez la préparation lorsque le four est déjà bien chaud (200°), en l’ayant remuée un peu à nouveau au fouet, et si vous pouvez consommer du beurre, déposez quelques noisettes sur le dessus… Si la consistance vous semble trop liquide, n’hésitez pas à rajouter une ou deux cuillère à soupe de farine de riz ou un peu de crème de riz-cuisine pour épaissir.
  • Puis enfournez pour 35 mn !

_MG_5999

_MG_6062

_MG_6052-2

Mon fils le préfère à peine doré… (et comme je n’utilise pas de noisettes de beurre, forcement le dessus prend peu de couleur…) mais vous pouvez laisser votre far se colorer et caraméliser 5 mn de plus que moi !

Dans la famille on rajouter une touche de sucre glace avant de le servir… oh la la ! Et c’est parti pour un goûter qui prend des allures de vacances ! On se laisse transporter… bercer… en pensée jusqu’à Saint Malo !! Et je ne vous raconte pas le petit déj’ à suivre avec l’autre moitié du gâteau… 🙂

Et vous, vos vacances se sont bien passées ? Vous avez trouvé une recette pour les prolonger ?! 🙂